emploi-resto

Quelles sont les différences entre les métiers de sommelier et d’œnologue ?

Le fonctionnement de la production et de la vente du vin exige l’habilité de nombreux experts. Plusieurs métiers liés au vin existent : le sommelier et l’œnologue en font partie. Ces deux métiers viticoles sont très différents, même s’ils sont reliés sur de nombreux aspects (sens du contact, bon odorat, etc.). Ils possèdent également leurs spécificités.

L’œnologue

Les missions primordiales de l’œnologue sont de contrôler chaque étape de la vinification et de conseiller les viticulteurs. Dans ce cas, il conseille les vignerons sur leurs activités et l’exploitation de leurs terres. En effet, il examine fréquemment la qualité des baies tout en assurant l’amélioration du rendement de la vigne. L’œnologue dirige également la transformation du raisin en vin. C’est-à-dire que l’œnologue supervise la production du vin, vérifie son goût et agira pour qu’il obtienne les arômes désirés avant d’être consommés. Il a tant pour but de fabriquer diverses compositions qui deviendront les futurs vins. De plus, il assure quelquefois une fonction commerciale à l’aide de son savoir-faire et sa maitrise de la dégustation.

Le sommelier

Le sommelier reste très loin de la vigne et ne traite que le produit fini. C’est-à-dire qu’il entre en jeu une fois que le vin est produit. Même si ce métier a différentes facettes, la mission principale d’un sommelier est de choisir et mettre en valeur un vin auprès du consommateur. Comme il est le garant des achats ; il choisit les meilleurs vins conformément à la réclamation du client tout en supervisant la qualité en régularité. En général, il travaille dans un restaurant et se charge de l’administration de la cave à vin. Il a également pour rôle de créer des unions entre les vins et les mets donnés dans l’établissement. Le sommelier doit avoir des capacités de commercial, puisqu’il est en relation directe avec le consommateur. En outre, il recommande le consommateur. Le sommelier et l’œnologue sont donc deux fonctions très différentes.

Les formations professionnelles

À part les missions et le lieu de travail, le diplôme différencie également ces deux métiers. La formation pour devenir un sommelier est très différente de celle de l’œnologue. Deux options s’offrent pour devenir un sommelier. L’un est d’avoir un CAP restaurant et un bac pro commercialisation et services de restauration. L’autre est d’obtenir un bac techno science et technologie de l’hôtellerie et de la restauration. Il faut ensuite décrocher un brevet professionnel de sommelier, puis la mention complémentaire en sommellerie. Quant à l’œnologue, il faut avoir le diplôme national d’œnologie.

Quitter la version mobile