emploi-resto

Comment interrompre un contrat en intérim ?

Le respect de quelques conditions est de mise pour interrompre un contrat en intérim. Ce dernier a une validité maximale de 18 mois, et ce, même en cas de renouvellement. Dans le cadre d’un CDI, démissionner est la solution pour y mettre fin. Si un salarié intérimaire veut rompre son contrat avant la fin de celui-ci, que doit-il faire ? 

Qu’entend-on par contrat en intérim ?

Parmi les contrats temporaires, on peut citer le contrat saisonnier, le CDD et le contrat intérim. Ce dernier se distingue des deux premiers, car il implique trois intervenants, à savoir l’intérimaire, une entreprise de travail temporaire ainsi qu’une entreprise utilisatrice. 

Afin d’embaucher un intérimaire, l’entreprise utilisatrice doit d’abord entrer en contact avec une entreprise de travail temporaire. Elle devra ensuite signer un contrat tout en indiquant toutes ses exigences. Elle y indiquera les missions de l’intérimaire, la durée du contrat ainsi que les conditions de travail. L’intérimaire signera, quant à lui, son contrat de travail avec l’agence de recrutement. Il y trouvera toutes les informations nécessaires à ses tâches.

Interrompre un contrat d’intérim

Une rupture anticipée d’un contrat d’intérim est difficile à réaliser. Toutefois, cela peut se faire dans certains cas reconnus par le droit du travail. En cas de force majeure ou cas de faute grave de la part d’une des parties (intérimaire ou entreprise utilisatrice), on peut mettre fin au contrat de travail.

Interrompre un contrat d’intérim est aussi possible pour le salarié, dans le cas où :

  • Il est encore en période d’essai. Il n’est donc pas obligé d’expliquer pourquoi il veut rompre son contrat de travail temporaire
  • Il a signé un CDI, il peut quitter l’entreprise utilisatrice en respectant une période de préavis. Cette durée de préavis dépend de la durée de son contrat et s’il est à terme précis ou non. Quoi qu’il en soit, elle ne devrait pas excéder deux semaines

Annuler un contrat d’intérim avant son terme est de ce fait impossible en dehors de ces cas. S’il y a non-respect de ces conditions, le salarié intérimaire risque de dédommager son entreprise de travail temporaire. 

Un contrat d’intérim a-t-il une fin ? 

Généralement, un contrat d’intérim dispose d’une date de fin. Cela n’empêche pas l’existence d’un contrat à terme indéterminé, selon les besoins de l’entreprise utilisatrice. 

Pour une mission à durée précise, la date de clôture du contrat est indiquée clairement dans son contenu. En revanche, la date de fin de contrat ne sera pas écrite dans le contrat si l’intérimaire a pour mission de substituer un salarié en CDI. Lorsque ce dernier reprend son poste, alors le contrat se termine.

Quitter la version mobile